Tunisie, saison nouvelle

Au lendemain de la révolution, durant le mois de juin 2011, Christian Giudicelli est retourné dans une Tunisie qu'il avait déjà beaucoup parcourue. Il a voulu y percevoir les signes d'un possible renouveau. 'La Tunisie de la révolution, disait cet étudiant, c'est celle qui se tenait derrière le décor.' Cet espace, que les médias ont quelque peu délaissé, l'auteur tente de l'explorer. Ils se promène, toujours à l'affût. De Bizerte à Tunis, il rencontre des jeunes et des moins jeunes, croise des bacheliers, des marchands, des policiers, des footballeurs d'Afrique noire, des Libyens réfugiés, des petites danseuses et des garçons élégants, des victimes et des vainqueurs qui cherchent où est leur victoire. Se dégage de ce récit impressionniste l'image d'une société encore en crise mais étonnamment vivante.