Le chant de Nausicaa

Sa fille portait un prénom de princesse, Nausicaa. Parce qu’elle est morte, cruellement assassinée, Flavio décide de se retirer du monde et s’installe dans une remorque, au bord d’une gravière à l’abandon. Dans ce lieu où s’accumulent les rebuts, il croit trouver le silence, sinon la paix. Des inconnus, pourtant, vont venir à sa rencontre. Avec délicatesse, François Bugeon retrace le chemin d’une résilience, la grande mue d’un homme qui, malgré lui, reste parmi les vivants.